DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Musharraf autorise les forces spéciales à tirer sur les émeutiers

Vous lisez:

Musharraf autorise les forces spéciales à tirer sur les émeutiers

Taille du texte Aa Aa

Karachi enterre ses morts, au lendemain des violents affrontements dans lesquels près de 40 personnes ont été tuées. La plus grande ville du Pakistan est en proie à une explosion de violence , sans précédent depuis 20 ans, après deux mois de crise causée par le limogeage de l’ex-président de la cour suprême, le juge Chaudhry.

Ce week-end Karachi s’est transformé en champ de bataille, et le calme ne revenant pas, le président Musharraf a ordonné aux militaires ce dimanche d’ouvrir le feu sur les émeutiers.

Le général Musharraf, qui a pris le pouvoir au Pakistan en 99, après un coup d‘état sans violence, doit relever un défi important: calmer le mouvement d’opposition qui s’est organisé pour soutenir le juge Chaudhry. Mais sa position devient de plus en plus fragile, alors qu’il cherche à obtenir avant novembre un nouveau mandat présidentiel de 5 ans.

Le général Musharraf tient le juge et ses partisans pour responsables des violences, mais
l’ONG américaine Human Rights Watch accuse le pouvoir d’avoir “délibérément cherché à
fomenter les violences à Karachi”.