DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Maison Blanche reconnaît que Paul Wolfowitz a fait des erreurs mais elles ne sont pas, pour elle, un motif de licenciement

Vous lisez:

La Maison Blanche reconnaît que Paul Wolfowitz a fait des erreurs mais elles ne sont pas, pour elle, un motif de licenciement

Taille du texte Aa Aa

Le président de la Banque mondiale est sous le feu des critiques depuis que l’on sait qu’il a accordé à sa compagne, employée elle aussi de la Banque Mondiale, une promotion et des avantages pécuniaires et inhabituels.

Dans un rapport rendu public lundi soir, la commission d’enquête de la Banque mondiale a estimé que Wolfowitz avait violé plusieurs articles du règlement de la Banque mondiale mais elle a estimé qu’il n’y avait pas lieu pour autant qu’il quitte ses fonctions.

Pour Tony Snow non plus, le porte parole de la Maison Blanche qui a déclaré que oui, beaucoup d’erreurs avaient été commises mais qu’elles n‘étaient pas un motif de licenciement. C’est la première fois que la Maison Blanche met de l’eau dans son vin au sujet de Paul Wolfowitz. Une nouvelle confrontation est attendue ce mardi aux Etats Unis entre l’intéressé et le conseil d’administration de la Banque.