DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les violences interpalestiniennes ont redoublé aujourd'hui à Gaza

Vous lisez:

Les violences interpalestiniennes ont redoublé aujourd'hui à Gaza

Taille du texte Aa Aa

Onze hommes ont été tués, tous appartenaient à la garde présidentielle du président palestinien Mahmoud Abbas, ils se trouvaient dans leur baraquement quand celui-ci a été attaqué au lance-roquettes par des combattants du Hamas. Cela s’est passé près du point de passage de Karni, à la frontière avec Israël, et sous les yeux des soldats de l’armée israélienne. Tsahal qui a d’ailleurs laissé pénétrer dans la bande de Gaza au moins 400 miliciens du Fatah venus en renfort d’Egypte.

Mahmoud Abbas, devant l’ampleur que prennent ces violences, a déclaré que la priorité des Palestiniens devait être de mettre un terme à ce chaos et à ce qu’il n’hésite pas à appeler une guerre civile. Même appel de la part de Javier Solana, chef de la diplomatie européenne, qui a rencontré le ministre palestinien des Affaires étrangères : “Il est très difficile à présent d’avancer politiquement si la situation interne des Palestiniens est mauvaise et si la sécurité n’est pas garantie, c’est clair”.

Malgré un gouvernement d’union nationale difficilement mis en place en mars dernier, militants du Hamas et du Fatah ont repris leur face à face armé et depuis vendredi ce sont maintenant dix-neuf personnes qui sont mortes dans ces combats.