DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Parlement serbe approuve le nouveau gouvernement in extremis

Vous lisez:

Le Parlement serbe approuve le nouveau gouvernement in extremis

Taille du texte Aa Aa

La chambre basse avait jusqu‘à minuit pour accorder sa confiance au nouveau cabinet. Passé ce délai l’ancien gouvernement aurait expiré et n’aurait pu soumettre une nouvelle proposition. Après 4 mois de négociations le Premier ministre du Parti démocratique serbe – arrivé troisième aux législatives de janvier – a formé une coalition avec le Parti démocrate du président Tadic.

Selon le chef du gouvernement serbe, Vojislav Kostunica : “La Serbie a besoin de stabilité, et donc d’un gouvernement stable. Je suis convaincu, après avoir formé un nouveau gouvernement, que la stabilité et le développement futur de la Serbie seront assurés. Je garde à l’esprit les négociations sur le futur statut du Kosovo.”

Le chef du gouvernement a même prévu un ministère chargé uniquement du problème du Kosovo. Nationaliste convaincu, Vojislav Kostunica défie l’ONU, soulignant qu’une éventuelle reconnaissance d’indépendance de la province serbe serait considérée comme un acte “inamical”. Le Conseil de sécurité des Nations unies doit prochainement définir le statut du Kosovo, dont la population albanaise, majoritaire à près de 90%, réclame l’indépendance.