DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles et Moscou ont peu de chances de régler leurs différends sur les bords de la Volga

Vous lisez:

Bruxelles et Moscou ont peu de chances de régler leurs différends sur les bords de la Volga

Taille du texte Aa Aa

La chancelière allemande, à la tête de l’Union, le président russe et le chef de la Commission européenne ont savouré jeudi un dîner à Samara, en Russie. Un moment de détente qui ne fait pas oublier les désaccords qui assombrissent ce sommet bilatéral. Parmi les différends, le bouclier anti-missile que les Etats-Unis veulent implanter en Europe de l’Est et la question sensible des libertés fondamentales en Russie.

Question que Garry Kasparov soulève régulièrement. L’ancien champion d‘échec, soutenu par l’opposition russe, appelle à une manifestation de dissidents en marge du sommet à Samara : “Nous pensons qu’il y aura bien plus de forces antiémeutes que de manifestants…”
Garry Kasparov, qui dénonce un Etat policier et un régime criminel, a déjà été interpellé en avril dernier. Deux manifestations anti-Poutine, l’une à Moscou, l’autre à Saint-Pétersbourg, avaient été durement réprimées. Une illustration des failles démocratiques en Russie selon Bruxelles.