DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles et Moscou ont peu de chances de régler leurs différends sur les bords de la Volga

Vous lisez:

Bruxelles et Moscou ont peu de chances de régler leurs différends sur les bords de la Volga

Bruxelles et Moscou ont peu de chances de régler leurs différends sur les bords de la Volga
Taille du texte Aa Aa

La chancelière allemande, à la tête de l’Union, le président russe et le chef de la Commission européenne ont savouré jeudi un dîner à Samara, en Russie. Un moment de détente qui ne fait pas oublier les désaccords qui assombrissent ce sommet bilatéral. Parmi les différends, le bouclier anti-missile que les Etats-Unis veulent implanter en Europe de l’Est et la question sensible des libertés fondamentales en Russie.

Question que Garry Kasparov soulève régulièrement. L’ancien champion d‘échec, soutenu par l’opposition russe, appelle à une manifestation de dissidents en marge du sommet à Samara : “Nous pensons qu’il y aura bien plus de forces antiémeutes que de manifestants…”
Garry Kasparov, qui dénonce un Etat policier et un régime criminel, a déjà été interpellé en avril dernier. Deux manifestations anti-Poutine, l’une à Moscou, l’autre à Saint-Pétersbourg, avaient été durement réprimées. Une illustration des failles démocratiques en Russie selon Bruxelles.