DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne et la Russie n'auront pas même feint l'entente

Vous lisez:

L'Union européenne et la Russie n'auront pas même feint l'entente

Taille du texte Aa Aa

Au cours d’un sommet grinçant à Samara, les deux blocs n’ont pu que constater le nombre et l’ampleur de leurs désaccords. Le président russe Vladimir Poutine s’est plaint de la situation des minorités russophones dans les pays baltes, retournant contre l’UE les griefs sur le terrain des droits de l’Homme : “Nous avons discuté de problèmes importants, dont la violation des droits des Russes en Estonie et en Lettonie. Notre position est bien connue. La situation de ces minorités russes est innaceptable et n’est pas digne de l’Europe.”

Autre contentieux, l’embargo imposé par la Russie sur la viande polonaise. A ce propos, le président de la Commission européenne a martelé que les Etats-membres se serreraient les coudes :

“Nous avons eu l’occasion de dire à nos partenaires russes qu’une difficulté pour un Etat-membre est une difficulté pour nous tous au sein de l’Union européenne.”

Pour sa part, la chancelière allemande Angela Merkel s’est dite préoccupée d’apprendre que des opposants avaient été bloqués à l’aéroport de Moscou alors qu’ils devaient s’envoler pour Samara et participer à une manifestation.

“Je le dis ouvertement : j’espère que ceux qui veulent manifester cet après-midi à Samara et exprimer leur opinion puissent le faire. Et je suis inquiète que certains aient des problèmes pour s’y rendre. Mais peut-être une telle liberté d’expression peut-elle tout de même se manifester ici.”

Parmi les personnes retenues à Moscou, l’ancien champion d‘échecs Garry Kasparov, devenu une figure de proue de l’opposition.