DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Romano Prodi brandit la menace d'une Europe à deux vitesses

Vous lisez:

Romano Prodi brandit la menace d'une Europe à deux vitesses

Taille du texte Aa Aa

Pour extirper l’UE de la crise, le chef du gouvernement italien est convaincu qu’il faut un traité ambitieux, qui préserve l’essentiel du projet de constitution. Or les Vingt-Sept semblent s’acheminer vers un compromis au rabais, a déploré Romano Prodi devant le Parlement européen. Et de contre-attaquer en remettant sur la table l’idée d’une avant-garde dans la construction européenne. “Je crois que nous ne devons pas nécessairement avancer tous ensemble, à la même vitesse. Je souhaite et je ferai tout pour que nous puissions avancer à la même vitesse, mais je me rends compte que ce n’est pas toujours possible.”

Pour sa part, la chancelière allemande, qui préside l’Union, recevait le premier ministre danois. Anders Fogh Rasmussen, plutôt partisan d’un mini-traité : “Au lieu d’un traité constitutionnel, je pense qu’une solution pourrait être un traité plus court, qui amende simplement les traités existants. Un amendement qui se concentrerait sur les éléments essentiels pour s’assurer que l’Union européenne à vingt-sept puisse fonctionner efficacement.”

Angela Merkel multiplie les rencontres bilatérales à un mois du sommet qui doit lancer le processus de réécriture du traité, l’objectif étant de le faire ratifier avant les élections européennes de 2009.