DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Exode des réfugiés palestiniens de Nahr el-Bared après 3 jours de combats au Liban

Vous lisez:

L'Exode des réfugiés palestiniens de Nahr el-Bared après 3 jours de combats au Liban

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de réfugiés palestiniens de Nahr el-Bared rejoignent le camp voisin de Baddaoui ou la ville de Tripoli. Munis d’un chiffon blanc, ils profitent de la fragile trêve entre l’armée libanaise et les combattants islamistes du Fatah al-Islam pour fuir les affrontements qui on fait près de 70 victimes.

A l’extérieur, les soldats libanais, qui n’ont pas le droit d’entrer dans le camp, multiplient les contrôles. Mais ils sont incapables de protéger les convois humanitaires qui pénètrent dans les lieux. Hier un camion a été attaqué. Deux civils ont été tués. Selon l’Agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens, le convoi a pu livrer nourriture et médicaments mais il n’a pas eu le temps de distribuer l’eau.

La situation est alarmante à Nahr el-Bared où sont regroupés près de 30000 réfugiés. L’exode ne résout pas le problème. Le camp voisin de Baddaoui n’a pas la capacité d’accueillir le flot de personnes en fuite. La Ligue Arabe a promis de fournir une aide militaire au Liban pour l’aider à enrayer la crise.