DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La justice serbe prononce des peines maximales pour les meurtriers de Zoran Djindjic


monde

La justice serbe prononce des peines maximales pour les meurtriers de Zoran Djindjic

Plus de quatre ans après le meurtre du Premier ministre réformateur Zoran Djindjic, la justice serbe a condamné à des peines maximales de 40 ans de prison les deux principaux accusés. Dix autres personnes, dont cinq sont en fuite, ont été condamnées à 8 à 35 ans de prison.

Peines exemplaires donc pour l’auteur du meurtre, Zvezdan Jovanovic, ancien membre des “Bérets Rouges”, la police secrète serbe, tout comme Milorad Ulemek, considéré lui comme le “cerveau” de l’attentat. Cet homme de 39 ans a déjà été condamné pour le meurtre de l’ancien président Ivan Stambolic, et pour un attentat contre un leader de l’opposition.

Le 12 mars 2003, Zoran Djindjic avait été abattu dans la cour du bâtiment du gouvernement. A 50 ans, celui qui fut le premier chef de gouvernement démocratique serbe après la chute de Milosevic en 2000 voulait réformer profondément le pays. C’est lui qui avait livré Slobodan Milosevic à la Haye. Sa mort avait brutalement anéanti les espoirs de renouveau et de changement de beaucoup de serbes.

Soutenus par leurs proches à la sortie du tribunal, les condamnés comptent faire appel et saisir la Cour européenne de justice. Même si pour certains, les motivations politiques de l’assassinat n’ont pas été clairement établies au cours de procès, la plupart des serbes saluent aujourd’hui un moment décisif pour la justice et le processus démocratique en Serbie.

Plus d'infos:

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël accentue sa pression sur le Hamas et se dit déterminer à décapiter la direction du mouvement islamiste