DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La trêve et l'exode des réfugiés du camp de Nahr al-Bared se poursuivent dans le Nord du Liban

Vous lisez:

La trêve et l'exode des réfugiés du camp de Nahr al-Bared se poursuivent dans le Nord du Liban

Taille du texte Aa Aa

Un cessez-le-feu après trois jours de combats entre les islamistes palestiniens du Fatah al-Islam retranchés dans le camp et l’armée libanaise. Combats qui ont fait des dizaines de morts. Un enfer que raconte cette femme : “Dégâts, destruction et feux. Laissez nous rejoindre Dieu. Nous sommes complètements anéantis, mon frère”.

Le cessez-le-feu entré en vigueur hier après-midi a permis à des milliers de réfugiés de fuir Nahr al-Bared pour se rendre notamment dans le camp de Baddaoui comme l’explique cet homme : “Ils ont détruit le camp, tout le camp, il n’y a plus d’eau, plus de nourriture. Nous mourrons de faim”.

Le Fatah al-Islam affirme qu’il respectera la trêve mais il refuse de se rendre à l’armée. Un nouveau convoi humanitaire de l’office de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens est entré ce matin dans Nahr Al-Bared qui abrite quelque 31.000 personnes. Ceux qui ont choisi l’exode, ont trouvé refuge provisoirement dans les écoles ou chez les habitants de la région.