DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus de 4 ans après le meurtre de Zoran Djindjic, la justice serbe rend son verdict

Vous lisez:

Plus de 4 ans après le meurtre de Zoran Djindjic, la justice serbe rend son verdict

Taille du texte Aa Aa

Les 13 accusés de l’assassinat du Premier ministre serbe en 2003 ont été déclarés coupables, les deux principaux accusés étant condamnés à la peine maximale de 40 ans de prison. Zoran Djindjic, premier chef de gouvernement démocratique serbe après la chute de Milosevic en 2000 avait été abattu le 12 mars 2003 dans la cour du siège du gouvernement.

L’un des principaux accusés, c’est d’abord Zvezdan Jovanovic, le tireur présumé. Ancien membre des “Bérets Rouges”, la police secrète serbe, il avait plaidé non coupable et dit avoir avoué le meurtre “sous la menace”. Milorad Ulemek, dit “Legija” (la légion), est lui, considéré comme le “cerveau” de l’attentat. Cet homme de 39 ans a déjà été condamné pour le meurtre de l’ancien président Ivan Stambolic, et pour un attentat contre un leader de l’opposition. L’ancien “Béret Rouge” était aussi le chef d’un groupe criminel soupçonné de plusieurs assassinats politiques

Deux hommes au coeur d’un meurtre qui visait notamment à empêcher Belgrade de livrer les criminels de guerre au TPI… A la veille du verdict, des fausses plaques de rue avec le nom de Ratko Mladic, toujours recherché par la justice internationale, ont été posées le long d’un boulevard baptisé du nom du Premier ministre assassiné.