DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Plus de 4 ans après le meurtre de Zoran Djindjic, la justice serbe rend son verdict aujourd'hui

Vous lisez:

Plus de 4 ans après le meurtre de Zoran Djindjic, la justice serbe rend son verdict aujourd'hui

Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre réformateur, Zoran Djindjic, a été tué le 12 mars 2003 dans la cour du siège du gouvernement. Le Parquet estime que cet assassinat avait pour but de renverser le gouvernement afin de pouvoir ramener les ultranationalistes aux pouvoirs. Dans le boxe, 13 accusés dont Zvezdan Jovanovic, le tireur présumé. Ancien membre des Bérets Rouges – la police secrète serbe – il a plaidé non coupable et affirme avoir avoué le meurtre “sous la menace”. Il risque 40 ans de prison, la peine maximale en Serbie.

C’est la même peine qu’encourt Milorad Ulemek, le cerveau présumé. Il a, lui aussi, plaidé non coupable. Cet homme de 39 ans a déjà été condamné pour le meurtre de l’ancien président Stambolic et pour attentat contre un leader de l’opposition. Cet autre ancien “Béret Rouge” était aussi le chef d’un groupe criminel soupçonné de plusieurs meurtres politiques. Zoran Djindjic a été abattu alors qu’il essayait d’impulser un renouveau en Serbie après des années d’isolement et de guerre sous Slobodan Milosevic.