DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie à nouveau endeuillée par un coup de grisou en Sibérie

Vous lisez:

La Russie à nouveau endeuillée par un coup de grisou en Sibérie

Taille du texte Aa Aa

Trente-huit personnes ont été tuées dans une explosion de méthane ce matin dans une mine de charbon dans la région de Kemerovo. Sur les 217 personnes qui se trouvaient dans la mine au moment de l’accident, 179 ont été remontées à la surface. Les corps des trois derniers mineurs portés disparus ayant été retrouvés, le ministère russe des Situations d’urgences a mis fin aux recherches.

Les proches des personnes travaillant dans cette mine ont suivi avec angoisse la progression des secours jusqu’au bilan final, très lourd, de trente-huit victimes. La région du bassin minier du Kouzbass, où se trouve la mine, a décrété une journée de deuil pour samedi. En visite en Europe, le président Poutine a exprimé ses condoléances aux familles dans un message.

A Moscou, le premier ministre russe Mikhail Fradkov a indiqué que l’entreprise propriétaire de la mine et celle responsable de l’exploitation avaient commis de nombreuses infractions au droit du travail et aux contrôles de sécurité. Il a dénoncé une attitude irresponsable qui pose de graves problèmes.

La justice russe a ouvert une enquête et des policiers se trouvent sur les lieux de la catastrophe. Cent-dix mineurs avaient déjà été tués le 19 mars dernier lors d’un coup de grisou, dans une autre mine très proche. L’explosion de mars est l’accident minier le plus meurtrier depuis la chute de l’URSS en décembre 1991.