DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La trêve n'aura duré que deux jours au Liban

Vous lisez:

La trêve n'aura duré que deux jours au Liban

Taille du texte Aa Aa

Des échanges de tirs d’artillerie ont eu lieu hier soir entre l’armée libanaise et le groupe islamiste Fatah al-Islam autour du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared. Les tirs n’auraient duré que 30 minutes mais ils prouvent, une fois encore, la fragilité de l’accord de cessez-le-feu intervenu mardi. La trêve aura tout de même donné leur chance à des milliers de réfugiés qui ont fui le camp encerclé depuis dimanche par l’armée libanaise.

Un important convoi de la Croix-Rouge est attendu ce matin pour aider les habitants qui ont décidé de rester sur place. En cinq jours, 69 personnes ont trouvé la mort à Nahr al-Bared. Côté diplomatique, la journée a été marquée par la visite du tout nouveau ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

Il a d’abord rencontré le Premier ministre Fouad Siniora avant de s’entretenir avec Saad Hariri. Les deux hommes ont parlé de la mise en place du tribunal pénal destiné à juger les assassins présumés de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri. Le Conseil de sécurité de l’ONU doit adopter une résolution en ce sens mais Bernard Kouchner a déclaré que des “éléments restaient à régler”.