DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G8 : une barrière de sécurité controversée

Vous lisez:

G8 : une barrière de sécurité controversée

Taille du texte Aa Aa

Une clôture de 12 kilomètres de long, de 2,5 mètres de haut, le tout surmonté de barbelé. A partir de ce mercredi et jusqu‘à la fin du G8, les accès à la station balnéaire d’Heiligendamm seront très strictement contrôlés. Menaces terroristes, souvenirs des affrontements de Gênes, les autorités allemandes n’ont pas lésiné sur la sécurité, suscitant de vives controverses. En premier lieu celle du coût. 12,5 millions d’euros ont été déboursés pour cette barrière. Seuls, les riverains, les livreurs et le personnel du complexe hôtelier pourront circuler à travers deux postes de contrôle.

Côté mer, un périmètre de sécurité de 11 km sur 20 a été mis en place. Pour beaucoup, les méthodes sont jugées excessives. Des députés verts ont décidé d’envoyer des chaussettes sales au gouvernement, histoire de dénoncer les relents qui émanent de certaines mesures, comme celle qui consiste à collecter des échantillons d’odeurs des activistes altermondialistes. “On comprend parfaitement les gens qui disent que ça leur rappelle la Stasi” lance une députée.