DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Cambodge doit juger les crimes passés

Vous lisez:

Le Cambodge doit juger les crimes passés

Taille du texte Aa Aa

Province de Kampot, il y a 10 jours. De nouveaux restes de victimes des Khmers Rouges sont exhumés, trois décennies aprés la chute du régime. A Phnom Penh, juges internationaux et juges cambodgiens tentent cette semaine de mettre en place un tribunal destiné à poursuivre les responsables khmers. Pour ce juge, il est vraiment temps : “Les gens attendent depuis 30 ans, dit Marcel Lemonde, et on ne peut plus repousser la création d’un tribunal.”

Les Khmers Rouges, entre 1975 et 1979, vont transformer le Cambodge en un immense camp de travail. A la tête de ce régime totalitaire, Pol Pot. Il décéde en 98, sans avoir payé pour ses crimes. Mais d’autres sont encore vivants, comme son n°2, Nuon Chea… l’un des premiers sans doute qui sera arrêté, si le tribunal est créé. Une création, qui selon le directeur du centre de documentation du Cambodge, est “surtout utile pour le futur. Les Cambodgiens, dit-il, essayent de faire face à leur passé depuis 28 ans, et sans jugement final, c’est difficile. “

Le régime communiste khmer va faire en 4 ans plus d’un million et demi de morts. Et si un tribunal n’est pas rapidement créé, il se peut que les assasins échappent définitivement à la justice.