DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat: l'Europe sceptique devant l'initiative américaine

Vous lisez:

Climat: l'Europe sceptique devant l'initiative américaine

Taille du texte Aa Aa

Peut mieux faire. José Manuel Barroso le président de la Commission européenne n’est pas convaincu par l’initiative américaine sur le réchauffement climatique et attend une position plus ambitieuse des Etats-Unis notamment lors du prochain sommet du G8 en Allemagne où la protection du climat sera l’un des principaux thèmes. En revanche le commissaire européen à l’Energie parle d’une percée et appelle la communauté internationale à en profiter pour faire un grand pas en avant. George W. Bush: “D’ici la fin de l’année prochaine, l’Amérique et d’autres pays vont fixer un objectif mondial de réduction des émissions de gaz à effets de serre. Pour atteindre cet objectif, les Etats-Unis vont convoquer une série de rencontres entre les pays gros producteurs de gaz à effet de serre, y compris les pays à l‘économie galopante telle que l’Inde ou la Chine.”

Fixer un objectif à long terme sans souscrire à des obligations de réductions, ce n’est pas le crédo de Bruxelles qui pour mieux s’adapter au changement climatique demande aux Etats-membres d’anticiper. Face à la hausse du niveau de la mer et la fonte des glaces, il faudra par exemple rehausser des digues, déplacer des ports, des industries et des villes de zones côtières inondables. Dans l’agriculture, l’Union parle de modifier les dates de semis ou l’utilisation de cultures résistantes à la sécheresse. Des changements parfois douloureux mais inévitables.