DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne : les télétubbies dans le collimateur des homophobes

Vous lisez:

Pologne : les télétubbies dans le collimateur des homophobes

Taille du texte Aa Aa

Les petits polonais peuvent respirer, ils ne seront pas privés de télétubbies… Soupçonné de faire indirectement la promotion de l’homosexualité, le programme britannique a été finalement blanchi par les psychologues. Le dessin animé préféré des 0-2 ans était menacé de censure, l’un des héros masculins ayant pour objet fétiche un sac à main… Dans l’hebdomadaire Wprost, la médiatrice aux droits de l’enfant qui avait annoncé une expertise, déclarait “s’il y a promotion d’attitudes inappropriées il faudra réagir”. Des propos, qu’elle avait démentis juste après publication, parlant de mauvaise interprétation des média.

L’affaire a suscité la polémique et embarrassé un gouvernement et notamment son ministre de l’Education, Roman Giertych, déjà très critiqué pour son homophobie. La semaine dernière, il annonçait un amendement à une loi sur l‘éducation visant à interdire toute information sur l’homosexualité à l‘école. Auparavant, il avait même été question de limoger les enseignants qui en feraient la promotion.

Le 20 mai à Varsovie, près de 4000 personnes participaient à la “parade de l‘égalité”, une traditionnelle manifestation homosexuelle pour défendre les droits de la communauté. Dans la foule, de nombreuses personnalités européennes, dont 25 euro-députés venus dénoncer la discrimination dont sont victimes les homosexuels dans le pays.

Les européens particulièrement attentifs à ce dossier: le mois dernier les eurodéputés votaient une résolution condamnant les projets de loi à caractère homophobe. Particulièrement visés, ceux de Pologne et de Lettonie. Et début mai, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la Pologne pour avoir interdit des rassemblements homosexuels au printemps 2005 à Varsovie.

Il n’empêche. L’homophobie dans ce pays à 90% catholique et qui place les valeurs familiales au sommet, fait recette. Selon un récent sondage 53% des polonais considèrent que l’homosexualité est un pêché, 57% estiment que les homosexuels ne devraient pas s’afficher en public et 45% pensent qu’ils devraient modifier leur orientation sexuelle.