DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Début du procès lundi de l'ancien patron d'AirLib, Jean-Charles Corbet

Vous lisez:

Début du procès lundi de l'ancien patron d'AirLib, Jean-Charles Corbet

Taille du texte Aa Aa

Les principaux acteurs de la faillite d’Airlib, le deuxième transporteur aérien français de l‘époque en 2003, se retrouvent lundi, quatre ans plus tard devant le tribunal correctionnel de Paris pour malversations présumées qui ont abouti à la faillite de la compagnie et au licenciement de 3.200 salariés.
Parmi eux Jean-Charles Corbet, l’ancien patron d’Airlib, entendu par une commission parlementaire en 2003, la commission s’interrogeant dans son rapport sur les motivations de Corbet et son enrichissement personnel.
La justice française estime que Jean-Charles Corbet a détourné 5 millions d’euros sur les 150 millions versés par Swissair pour la reprise d’Airlib, qu’il a viré 14 millions d’euros sur un compte au Luxembourg utilisé en partie à des fins personnelles et de s‘être accordé une prime de bienvenue de 780.000 euros. Parallèlement le montant de l’aide de l’Etat français en 2003 se montait à 30 millions et demi d’euros; Airlib étant endettée à hauteur de 100 millions d’euros au total.
C’est au mois de juillet 2001 que le tribunal de Comnmerce de Créteil près de Paris avait confié le sort de la compagnie qui s’appelait alors AOM-Air Liberté à Jean Charles Corbet, pilote de ligne et ancien patron du Syndicat national des pilotes de ligne.