DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Espagne appelle à soutenir la paix

Vous lisez:

L'Espagne appelle à soutenir la paix

Taille du texte Aa Aa

La rupture de la trêve d’Eta en Espagne a coïncidé avec la visite du secrétaire général de l’Onu à Madrid.
Ban Ki Moon a appellé les terroristes basques à maintenir le cessez le feu, et le Premier ministre a lancé un message à l’opposition :

“ Face au defi du terrorisme, avec une trêve ou sans elle, avant ou après, il faut travailler côte à côte et il faut soutenir le gouvernement”.

La trêve était de facto rompue depuis l’attentat
à l’aéroport de Madrid en décembre. Karmelo Landa, du parti Batasuna a déploré le blocage du processus de paix, qu’il attribue au manque d’efforts de l’Union européenne et de l’Espagne : “Il faut pourtant retablir les conditions pour le dialogue et le processus. L’opportunité existe encore pour la paix, pour construire une paix durable et juste pour le pays basque”.

Le Parlement européen a appellé les 27 à s’unir autour de l’Espagne, et c’est aussi en tant que citoyen de ce pays que le chef de la diplomatie européenne, l’Espagnol Javier Solana, s’est exprimé : “En ce moment, l’unité de tous les citoyens et démocrates espagnols est fondamentale pour tenter d’en finir pour toujours avec le terrorisme”.

Depuis la rupture de la trêve, à minuit, l’Espagne craint qu’Eta, qui s’est réorganisé, frappe n’importe où dans le pays.