DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les grandes décisions du G8

Vous lisez:

Les grandes décisions du G8

Taille du texte Aa Aa

Le climat, c‘était l’un des enjeux du sommet. Il s’est transformé en un accord décevant. Les dirigeants ont reconnu la nécessité de réduire substantiellement les émissions polluantes. Bien que très isolés, les Etats-Unis sont parvenus à bloquer tout objectif chiffré et mesurable dans le temps de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les explications du président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso : “On ne peut pas encore établir les objectifs spécifiques définis par ce sommet du G8, mais nous avons les bases, des bases solides, pour travailler avec les Nations Unies, avec des objectifs en terme de temps, et aussi avec la prise en compte de la nécessité d’une réduction substantielle des émissions”.

Sur l’Afrique, les dirigeants ont promis de consacrer 60 milliards de dollars à la lutte contre le sida, la tuberculose ou le paludisme, soit 12 milliards par an pour ces trois maladies, alors que l’Onu estime que la seule lutte contre le sida nécessiterait 15 milliards annuels. Le G8 a aussi réitéré sa promesse de doubler l’aide au développement, sans convaincre les ONG. La déclaration sur cette aide ne précise pas la contribution de chaque pays, et ne fixe pas de calendrier.

Reste maintenant aux grands de ce monde à tenir au moins ces promesses. Beaucoup d’organisations estiment qu’ils n’ont pas tenu leurs engagements pris lors du précédent sommet de Gleneagles en 2005.