DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jean-Claude Trichet devant les parlementaires européens : "la menace de surchauffe inflationniste reste élevée à moyen terme"

Vous lisez:

Jean-Claude Trichet devant les parlementaires européens : "la menace de surchauffe inflationniste reste élevée à moyen terme"

Taille du texte Aa Aa

Devant la commission des affaires économiques et monétaires du parlement européen, Jean-Claude Trichet, le président de la BCE n’a donné aucune indication sur l‘évolution future de la politique monétaire dans la zone euro mais ses propos conforteront certainement les analystes qui tablent sur une nouvelle hausse des taux en septembre.
“Les conditions sont réunies pour que l‘économie de la zone euro poursuive un croissance solide. Ses exportations profitent de solide croissance mondiale. La demande interne dans la zone euro, a ajouté Jean-Claude Trichet va se maintenir à un niveau relativement élevé alors que le marché de l’emploi se raffermit soutenant le pouvoir d’achat réel”.
Jean-Claude Trichet a encore martelé devant les parlementaries européens que la menace de surchauffe inflationniste restait élevée à moyen terme : la banque centrale européenne s’inquiétant surtout des potentielles hausses de salaires excessives, nourries par la reprise économique et la baisse du chômage; le tout pouvant s’accompagner d’une nouvelle flambée des prix du pétrole.
Jeudi dernier, la BCE a une nouvelle fois augmenté son taux d’intérêt directeur de 25 points de base, le faisant passer de 3,75 à 4%. La plupart des analystes s’attendent à un nouveau resserrement du crédit dans la zone euro en septembre, le taux d’intérêt directeur de la BCE pourrait selon eux être porté à 4,25%.