DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'unité retrouvée de la gauche et de la droite espagnoles pour lutter contre le terrorisme basque

Vous lisez:

L'unité retrouvée de la gauche et de la droite espagnoles pour lutter contre le terrorisme basque

Taille du texte Aa Aa

Lors d’une rencontre lundi matin à Madrid, le chef des conservateurs, Mariano Rajoy, a assuré le chef du gouvernement Jose Luis Zapatero de son entier soutien pour vaincre l’ETA. L’organisation terroriste basque a rompu sa trêve mardi dernier.
Mariano Rajoy :“Je n’ai posé aucune condition au gouvernement, la seule chose que j’ai dit est que j’apporterai mon soutien, comme je l’ai toujours fait, pour en finir avec l’ETA”.

Maria Teresa Fernandez de la Vega, vice-présidente du gouvernement espagnol : “Lors de cette réunion, nous avons fait un premier pas pour retrouver la confiance et travailler dans la plus grande unité possible”.

Avec la rupture du cessez-le-feu de l’ETA, la donne politique change donc radicalement en Espagne. La droite du Parti Populaire, qui n’a cessé l’année dernière de fustiger la volonté des socialistes de négocier avec les indépendantistes, se rallie désormais à leurs côtés… Négocier, non, combattre et vaincre, oui, cela reste la ligne de conduite de la droite.

Déjà samedi dernier, plusieurs manifestations unitaires ont eu lieu dans des villes du Pays basque, comme ici à Pampelune. Pour la première fois depuis des années, toutes les couleurs politiques ont défilé côte à côte pour dire leur rejet du terrorisme.