DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sévère revers pour les libéraux flamands de Guy Verhofstadt qui perdent le pouvoir

Vous lisez:

Sévère revers pour les libéraux flamands de Guy Verhofstadt qui perdent le pouvoir

Taille du texte Aa Aa

Il dirigeait la Belgique depuis 1999. Guy Verhofstadt remettra sa demission ce lundi. Son parti Libéral Flamand a enregistré un net revers électorale (moins 6% par rapport aux législatives de 2003). “Mesdames, Messieurs, les résultats des élections son clairs, affirme Guy Verhofstadt. Les électeurs ont opté pour une autre majorité que celle qui a gouverné le pays pendant ces 8 dernières années.”

Le parti libéral flamand recule donc et devient le 3ème formation en Flandre. Il est devancé non seulement par les Chrétiens démocrates, mais aussi par le Vlaams Beelang. Ce parti d’extrème-droite recueille environ 19% des suffrages.

Dans la région wallone, les lignes ont un peu bougé, au profit notamment du MR, le Mouvement réformateur emmené par Didier Reynders. Avec environ 28% des voix, il se place en 2ème position. Et vient même bousculer le parti socialiste. Tout à sa joie, Didier Reyners explique à “(ses) très chers amis bruxellois, (ses) très chers amis wallons”, que “le centre de décision politique, le centre de gravité n’appartient plus au parti socialiste.”

Le parti socialiste francophone justement, il demeure la première force en Wallonie mais perd environ cinq points. Son leader Elie di Rupo doit déchanter, lui qui espérait contre tous les pronostics amener un wallon à la tête du pays.

Enfin, toujours en Wallonie, ils ne seront pas de la prochaine coalition gouvernementale, mais les écologistes du mouvement Ecolo, notamment emmenés par l’ancienne ministre Isabelle Durant, ont célébré leur très bon résultat. Avec plus de 10% des voix, ils progressent et se rapprochent de leur meilleur score, enregistré en 1999.