DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau progrès dans la coopération policière européenne

Vous lisez:

Un nouveau progrès dans la coopération policière européenne

Taille du texte Aa Aa

Tous les Etats-membres ont convenu de mettre en réseau leurs fichiers d’empreintes digitales, mais aussi d’ADN. Des données devenues incontournables dans la lutte contre la criminalité. Sept pays européens s’y étaient déjà engagés en signant le traité de Prüm en 2005. Et les croisements des données ADN se sont révélés très utiles dans des affaires d’homicides ou d’agressions sexuelles, notamment entre l’Allemagne et l’Autriche.

Le déploiement de policiers étrangers en uniforme à l’occasion de grandes manifestations pourra aussi se généraliser. Une mesure expérimentée lors de la Coupe du monde de football. Des policiers étrangers, notamment des Britanniques, s‘étaient joints aux forces de l’ordre allemandes pour surveiller les supporters de leurs pays.

En revanche, la possibilité de poursuivre un suspect sur le sol d’un autre Etat-membre a été exclue à la demande du Royaume-Uni et de l’Irlande.