DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après une pause de plus d'un an, l'Union européenne et la Serbie de nouveau à la table des négociations

Vous lisez:

Après une pause de plus d'un an, l'Union européenne et la Serbie de nouveau à la table des négociations

Taille du texte Aa Aa

Le vice-Premier ministre serbe Bozidar Djelic était ce mercredi à Bruxelles pour relancer avec le commissaire à l’Elargissement les pourparlers sur un futur Accord de stabilisation et d’association. La formation d’un nouveau gouvernement en Serbie et surtout les gages de bonne volonté adressés au TPI pour l’ex-Yougoslavie ont convaincu les Européens de renouer le dialogue. Reste la question du Kosovo. Pour Belgrade, une indépendance de la province comme le propose l’ONU est purement inacceptable, mais le commissaire européen Olli Rehn refuse de lier les deux dossiers :

“Les négociations sur l’Accord de stabilisation et d’association et le statut du Kosovo sont deux processus bien distincts.”

Officiellement donc, pas de marchandages. La Serbie est aussi tenue de livrer au Tribunal Pénal International tous les fugitifs recherchés. Le procureur Carla Del Ponte l’a répété ce mercredi. Le premier d’entre eux, Ratko Mladic, court toujours. Mais l’ancien adjoint du chef militaire des Serbes de Bosnie a été livré le 31 mai. L’Europe entend donc maintenir la pression sur la Serbie, pays qui espère obtenir le statut officiel de candidat à l’adhésion européenne dès 2008.