DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Electricité : le gouvernement italien prépare le passage au marché concurrentiel du 1er juillet

Vous lisez:

Electricité : le gouvernement italien prépare le passage au marché concurrentiel du 1er juillet

Taille du texte Aa Aa

Le marché européen de l‘électricité en direction des particuliers sera totalement libéralisé à partir du 1er juillet prochain. Vendredi, le gouvernement italien a adopté un décret afin d’assurer l’ouverture complète des marchés de l‘énergie à cette date en attendant l’adoption de la loi en cours d’examen au parlement.

Les mesures les plus urgentes prises par le gouvernement italien doivent permettre à tout consommateur de pouvoir changer de fournisseur dès le 1er juillet tout en évitant une hausse subite des prix et d’assurer une continuité d’approvisionnement pour tous les clients. L’Italie est un peu dépendante de la France et de la Suisse pour l‘électricité : elle en produit un peu moins qu’elle n’en consomme.

Mais comme la France, la Grèce et les pays d’Europe de l’est, l’Italie a dix ans de retard sur la Grande Bretagne, premier pays européen à avoir ouvert le marché aux particuliers dès 1998, avec le garde-fou du contrôle des prix jusqu’en 2002 imposé par le gouvernement britannique. Libéralisation en Grande Bretagne mais aussi en Suède et aux Pays-Bas. La seule différence et elle est de taille c’est que dans ces trois pays, l’ouverture du marché s’est faite à un moment où l‘énergie était bon marché. Ce qui explique en partie qu’en six ans, 43% des britanniques et 29% des suédois aient changé de fournisseur. En Italie, l’autorité de régulation de l‘électricité et du gaz est chargée de fixer les conditions standards de distribution et de prix de référence pour éviter un risque d’augmentation injustifiée des prix pendant la période qui suivra le 1er juillet.