DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etat d'urgence dans les territoires palestiniens après la prise de contrôle par le Hamas de la Bande de Gaza

Vous lisez:

Etat d'urgence dans les territoires palestiniens après la prise de contrôle par le Hamas de la Bande de Gaza

Taille du texte Aa Aa

Les islamistes ont mis en déroute hier les forces fidèles au président, Mahmoud Abbas. Le complexe de la présidence palestinienne à Gaza est désormais aux mains du Hamas. Les islamistes s‘étaient emparés auparavant d’un complexe de sécurité, de quartiers généraux à Rafah et à Beit Lahya. Des accrochages ont également eu lieu en Cisjordanie, à Jénine et Naplouse.

Cette tension extrême a conduit Mahmoud Abbas à limoger le gouvernement d’unité nationale dirigé par Ismail Haniyeh, l’un des principaux dirigeants du Hamas. Le président de l’Autorité palestinienne a aussi dénoncé “une rébellion armée et décidé d’organiser des élections anticipées dès que la situation le permettra”.

Ismail Haniyeh a lui qualifié cette décision de “précipitée” et assuré que son mouvement ne voulait pas proclamer un Etat dans la bande de Gaza. Condoleezza Rice, la secrétaire d’Etat américaine a réaffirmé le soutien de Washington à Mahmoud Abbas : “Le Président Abbas est le président de l’Autorité palestinienne et le leader du peuple palestinien. Il exerce légalement son autorité. Je rappelle à tous qu’il a été élu en 2005 à une large majorité et nous le soutenons pleinement”.

Porté également au pouvoir lors des législatives de janvier 2006, le Hamas et le Fatah se livre depuis une lutte meurtrière. Au moins 113 Palestiniens ont été tués depuis le 7 juin dernier. L’arrivée du Hamas à la tête du gouvernement a également marqué le début des sanctions financières internationales à l‘égard des territoires palestiniens. Le Hamas, qui prône la destruction d’Israël, est considéré comme un mouvement terroriste notamment par les Occidentaux.