DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Agent de la mort

Vous lisez:

Agent de la mort

Taille du texte Aa Aa

Tous victimes de l’Agent orange. Cet herbicide hautement toxique utilisé par les Etats-Unis pendant la guerre du Vietnam a fait des ravages. Parmi ces gens, des vétérans américains mais surtout des Vietnamiens qui réclament réparation auprès des fabricants. En 2005, la justice américaine leur avait refusé un procès mais les victimes ont fait appel.

“ Si vous voulez en finir avec la guerre, il faut aider les victimes et les vétérans à obtenir gain de cause, et les Vietnamiens attendent qu’on reconnaisse leurs droits… Nous, les vétérans, nous les soutenons et voulons que justice soit rendue pour tous”, explique un ancien de la guerre du Vietnam.

Entre 1962 et 1971 l’aviation américaine a déversé 80 millions de litres de ce défoliant sur la jungle vietnamienne pour empêcher les vietcongs de s’y cacher.

Cette sinistre arme chimique contenait un poison très violent une souche de la dioxyne à l’origine de cancers et de malformations.

Jusqu’en 1971, 6 000 missions ont été effectuées à travers tout le pays contaminant les sols et insidieusement la chaine alimentaire.

Trois millions de personnes ont directement été exposées pendant la guerre mais les victimes se comptent sur plusieurs générations.
Près de 150 000 enfants souffrent de graves malformations.

10 compagnies chimiques dont Monsanto et Dow Chemicals sont montrées du doigt par les victimes et le procureur John Moore :

“ Ces industries chimiques n’auraient jamais dû produire un tel poison. Le gouvernement américain leur avait commandé un herbicide sans danger pour l‘être humain. C‘était sa recommandation inscrite dans le contrat, mais cela n’a pas été respecté. Les compagnies chimiques savaient ce qu’elles faisaient. Elles ont fait cela pour le profit. “