DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Il n'y aura pas un, mais des salaires minimums en Allemagne

Vous lisez:

Il n'y aura pas un, mais des salaires minimums en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

La chancelière conservatrice allemande, Angela Merkel, n’a finalement pas cédé aux sociaux-démocrates avec qui elle partage le pouvoir au sein de la coalition gouvernementale.

Le compromis trouvé après une nuit de négociations prévoit que l‘équivalent du SMIC soit fixé par chaque secteur d’activité et donc varie d’une industrie à l’autre.

Pour le député chrétien-démocrate Ralf Brauskiepe, il était crucial de garantir cette autonomie aux partenaires sociaux. “ C’est la tradition en Allemagne. Nul n’est mieux placé que les parties concernées pour négocier un salaire,” a-t-il martelé.

L’accord laisse cependant amer le parti minoritaire de la cohabitation allemande. Le SPD a fait de l’adoption d’un salaire minimum pour tous une de ses principales revendications, comme l’explique Ottmar Schreiner, militant : “ Les bas salaires sont de plus en plus nombreux, et c’est la raison pour laquelle nous avons lancé le débat en faveur de l’introduction d’un salaire minimum en Allemagne.”

Le compromis sur les salaires va permettre à Angela Merkel de se consacrer à la préparation du sommet européen de Bruxelles les 21 et 22 juin, pour tenter de boucler en beauté la présidence allemande de l’Union.