DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles : début d'un sommet européen tendu

Vous lisez:

Bruxelles : début d'un sommet européen tendu

Taille du texte Aa Aa

Les 27 ont entamé jeudi soir à Bruxelles des discussions difficile afin de définir les bases d’un traité destiné à remplacer la Constitution européenne. Plusieurs pays restent hostiles à un traité simplifié comme la Pologne de Lech Kaczinski.

Quant à Tony Blair, dont c’est le dernier sommet, il s’est fixé des lignes claires à ne pas dépasser.
“Nous devons parvenir à un résultat” dit le chef du gouvernement britannique, “et j’espère que l’on peut y arriver mais pour les quatre domaines que nous avons définis, nous devons être satisfaits et nous devons être satisfaits pleinement”.
Angela Merkel et le nouveau président français Nicolas Sarkozy ont multiplié ces dernières semaines les discussions avec les partenaires européens. La chancelière allemande qui mène ce soir les débats a appelé les dirigeants européens à mettre tous les thèmes sur la table, ce qui unit comme ce qui divise.

La Grande-Bretagne, la Pologne, la République Tchèque et les Pays-Bas promettent d‘être les pays avec lesquels il sera le plus difficle de parvenir à un compromis.

Ce sommet, qui pourrait durer au-delà de vendredi, s’annonce particulièrement tendu.