DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sommet du G8 à Gênes : six ans après, les masques commencent à tomber

Vous lisez:

Sommet du G8 à Gênes : six ans après, les masques commencent à tomber

Taille du texte Aa Aa

Gianni de Gennaro, le chef de la police italienne, fait aujourd’hui l’objet d’une enquête sur les violentes répressions lors du sommet du G8 à Gênes, c‘était en 2001. Pourquoi seulement maintenant? Parce qu’un de ses hommes vient d’avouer pour la première fois que les forces de police avaient commis de graves bavures, notamment quand elles étaient entrées dans une école où dormaient les jeunes altermondialistes… Le policier raconte que quatre de ses collègues se sont acharnés sur une jeune fille qui avait le crâne en sang, une vraie boucherie selon lui.

On sait de plus aujourd’hui que les policiers avaient apporté des cocktails molotov dans l‘école pour faire croire que les manifestants voulaient s’en prendre violemment aux forces de l’ordre.

Ces révélations pourraient faire boule de neige, mais pour l’instant c’est seulement pour délit d’incitation à de faux témoignages que le chef de la police est mis en cause. La répression des manifestations en marge de ce G8 avait marqué l’Italie, un homme de 23 ans avait même été tué par balles par un carabinier.