DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jacques Chirac refuse de témoigner dans l'affaire Clearstream

Vous lisez:

Jacques Chirac refuse de témoigner dans l'affaire Clearstream

Taille du texte Aa Aa

Jacques Chirac ne témoignera pas sur l’affaire Clearstream. Il l’a fait savoir par une lettre envoyée aux juges d’instructions.
L’ancien président français invoque la séparation des pouvoirs et l’article 67 de la Constitution qui stipule qu’un président n’est pas responsable des actes commis dans l’exercice de ses fonctions, sauf devant la Haute Cour.

C’est la première fois que Jacques Chirac est sollicité par la justice depuis qu’il a quitté l’Elysée. Mais ce n’est sans doute pas la dernière. L’ex-président a d’ailleurs précisé qu’il se tenait à la disposition des magistrats pour les affaires remontant à l‘époque où il était maire de Paris.

Jacques Chirac avait été mis en cause dans l’affaire Clearstream avec son premier ministre Dominique de Villepin, soupçonnés tous les deux d’avoir demandé des enquêtes parallèles sur les personnes dont les noms apparaissaient sur des listings de la société. Parmi eux, figurait celui de Nicolas Sarkozy.