DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En crise depuis 2003, la Darfour est à l'origine de la plus grave crise humanitaire dans le monde aujourd'hui

Vous lisez:

En crise depuis 2003, la Darfour est à l'origine de la plus grave crise humanitaire dans le monde aujourd'hui

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement soudanais y affronte plusieurs groupes rebelles qui réclament un partage équitable des ressources et plus d’autonomie pour leur région. Un conflit d’ordre politique que la conférence de Paris ne suffira pas à résoudre d’après cet ancien dirigeant de MSF : “Le conflit, ce n’est pas Sarkozy qui va le résoudre, ni la conférence, ce sont les Soudanais. Ce que La communauté internationale peut faire, c’est aider et même presser les belligérants de se rassembler pour discuter. L’idée, c’est de pousser vers un accord de paix, ça n’est pas d’imposer un accord de paix, car ça, ça ne marche pas.”

Sur ce territoire de 500.000 km2, partiellement désertique, vivent des populations arabes aux traditions nomades dont sont issus les Janjawids, et des tribus noires africaines, plutôt sédentaires et non arabophones. Des origines différentes mais une religion commune. Ici, 70% de la population est musulmane.

Sur le terrain, les milices arabes Janjawids appuient les troupes gouvernementales, et, inversement, reçoivent un soutien logistique et financier du gouvernement de Khartoum, qui le nie haut et fort. Face à eux, deux principaux groupes rebelles, l’Armée de libération du soudan, et le Mouvement pour la justice et l‘égalité, à l’origine de la rébellion en 2003 et dont le but est l‘établissement d’un Soudan démocratique.

L’eau, les terres et surtout le pétrole. Voilà l’enjeu principal de ce conflit, l’explication du rôle qu’y jouent le gouvernement et les puissances internationales. Car depuis peu, le Soudan est devenu un état pétrolier. En 2005, 400.000 barils par jour ont été produits et cette manne profite, n’en déplaise aux américains, avant tout à la Chine. Le pétrole soudanais est presque intégralement exploité par des compagnies chinoises, les autres sont indiennes ou malaysiennes. 6% de la consommation pétrolière chinoise vient de là. Les Etats-Unis aimeraient inverser la tendance…

Le Darfour, un pays déchiré par des luttes fratricides sur fond de gros enjeux économiques… Avec, au milieu, des civils pris au piège, et dont les victimes se comptent aujourd’hui par milliers.