DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mort de six soldats de la FINUL dans un attentat dans le sud du pays

Vous lisez:

Mort de six soldats de la FINUL dans un attentat dans le sud du pays

Taille du texte Aa Aa

Au Liban, l’attentat meurtrier contre un contingent espagnol de la FINUL a fait six morts. Il s’agit du premier attentat contre les casques bleus depuis la fin de la guerre entre Israël et le Hezbollah chiite l’année dernière. Une voiture piégée a explosé au passage du convoi. Cinq soldats sont morts sur le coup, dont trois colombiens qui servaient dans l’armée espagnole. Un sixième homme a succombé à ses blessures à l’hôpital.

L’attentat s’est produit près de Khiyam dans le sud du pays, un fief du Hezbollah. Le ministre espagnol de la Défense José Antonio Alonso a indiqué que Madrid ne retirerait pas ses troupes du Liban. L’enquête sur l’attentat se poursuit : “Il est important de déterminer la cause exacte et le contexte de l’explosion. Il faut analyser le véhicule, les types d’explosifs, et ce qui reste sur place”.

Le chef provisoire de la diplomatie libanaise a dénoncé cet attentat. Il accuse les terroristes de vouloir déstabiliser le pays, Tareq Metri : “Comme tous les libanais je suis triste et en colère par cet acte terroriste contre le contingent espagnol de la FINUL. Il s’agit d’une menace pour le Liban, les libanais et la communauté internationale”.

Le Liban a renoué ces dernières semaines avec la violence, notamment dans le nord du pays, où l’armée libanaise est opposée au Fatah al-Islam. Ces derniers ont accusé la FINUL d’avoir bombardé le 2 juin dernier le camp palestinien où ils sont retranchés.