DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tony Blair pourrait être amené à jouer un rôle particulier dans les relations israélo-palestiniennes

Vous lisez:

Tony Blair pourrait être amené à jouer un rôle particulier dans les relations israélo-palestiniennes

Taille du texte Aa Aa

Le Quartette international est réuni au consulat américain à Jérusalem Ouest. Les envoyés des Etats-Unis, de l’ONU, de l’Union européenne et de la Russie veulent essayer de faire revivre le processus de paix israélo-palestinien. Pour y parvenir, ils pourraient décider de nommer un émissaire spécial du Quartette pour le Proche-Orient en la personne de Tony Blair, le Premier ministre britannique sortant.

Cette réunion tenue à huis-clos a été organisée au lendemain du sommet de Charm El-Cheikh. Sommet lors duquel le Premier ministre israélien Ehoud Olmert s’est engagé sur plusieurs points : Il rencontrera désormais Mahmoud Abbas tous les quinze jours, comme le demande Washington.

Il a souhaité améliorer la mobilité des Palestiniens de Cisjordanie et a promis de libérer 250 prisonniers membres du Fatah, le mouvement du président palestinien. Sur ce dernier point, Mahmoud Abbas a demandé aujourd’hui à ce que Marwan Bargouti, le chef du Fatah en Cisjordanie, fasse partie des prisonniers libérés. Si Bargouti était libéré, Abbas gagnerait en popularité auprès des Palestiniens.

Le président de l’Autorité palestinienne a aussi réclamé l’autorisation de faire revenir en Cisjordanie environ un millier de combattants du Fatah basés en Jordanie, pour se renforcer face au Hamas, qui a la mainmise sur la bande de Gaza depuis le 14 juin. La brigade Badr est considérée comme la plus loyale des forces du Fatah et la mieux entraînée et équipée. Israël étudie la question.