DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président israélien Katzav évite la prison ferme

Vous lisez:

Le président israélien Katzav évite la prison ferme

Taille du texte Aa Aa

Le président israélien Moshé Katzav n’ira pas en prison. Au centre d’un vaste scandale sexuel, il sera toutefois condamné à une peine avec sursis, à verser des indemnités à ses victimes et il devra présenter sa démission. Moshé Katzav a conclu un “compromis” avec la justice de son pays. Il a “reconnu sa responsabilité dans une longue série de délits sexuels, notamment des harcèlements et des actes indécents”, a précisé le Procureur général de l’Etat d’Israël, Menahem Mazouz.

L’accusation de “viol” a donc disparu. Ce qui suscite la colère de Miriam Schler, qui dirige à Tel Aviv un centre d’aide aux victimes de viols. “En clair, c’est un message lancé aux femmes, juge-t-elle. Si vous avez été violées ou harcelées sexuellement par des hommes occupant des positions de pouvoir, autant rester chez soi et ne rien dire à personne parce que ça ne sert à rien ne serait-ce que de remplir une plainte à la police”. Moshé Katzav risquait seize ans de prison s’il avait été reconnu coupable de viol. Il doit remettre sa démission dans la journée.