DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique sur les civils morts en Afghanistan

Vous lisez:

Polémique sur les civils morts en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Reconstruire le système judiciaire en Afghanistan, un dossier pharaonique pourtant éclipsé par les morts de civils afghans, lors d’une Conférence internationale de l’Otan et de l’Onu qui se tenait jusqu‘à ce mardi à Rome en Italie.

Hamid Karzai, président afghan : “Pour les Afghans qui vivent dans le sud du pays et qui font face au meurtre et à la destruction des terroristes, ou même pour ceux qui par malchance deviennent des victimes des opérations de contre-terrorisme, pour tous ceux-là, la possibilité d’obtenir justice est réduite à un strict minimum”.

De fait il y a seulement 223 avocats pour trente millions d’habitants en Afghanistan. Mais c’est le problème des victimes civiles de la guerre qui préoccupe Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations-Unies : “La Commission indépendante des Droits de l’Homme nous a rapporté des exemples affligeants de pertes civiles résultant d’opérations des Forces internationales”.

Une polémique fait rage en effet depuis ce week-end et les frappes dans le sud de l’Afghanistan. Les autorités locales disent avoir retrouvé quarante-cinq corps, mais l’OTAN évoque moins d’une dizaine de victimes. Des morts qui risquent en tous cas de faire passer les pays de la Force internationale en Afghanistan pour des pays agresseurs auprès de la population..