DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alan Johnston soulagé et souriant

Vous lisez:

Alan Johnston soulagé et souriant

Taille du texte Aa Aa

Alan Johnston, libéré après près de quatre mois de captivité dans la bande de Gaza, affirme avoir été globalement bien traité. Pour autant, le journaliste britannique de la BBC évoque une expérience abominable faite d’isolement et de menaces de mort : “C’est incroyablement bon d‘être libre. Il faut avoir été emprisonné un certain temps pour comprendre à quel point c’est bon d’avoir la possibilité de faire les choses les plus simples que la liberté permet, se faire couper les cheveux, boire ce que l’on veut, et aller où bon nous semble”.

L’intervention du Hamas, qui s’est emparé il y a trois semaines de la bande de Gaza, a semble t-il été décisive dans cette libération. “Quand le Hamas a pris le contrôle de Gaza, mes ravisseurs qui semblaient alors n’avoir aucun problème de sécurité, se sont mis à s’inquiéter. Le Hamas les a pris pour cible et tout a changé et j’ai alors espéré qu’on s’approchait de la fin de ce jeu, et en effet ça a été le cas. Vous savez, le Hamas est une organisation controversée, elle a beaucoup de problèmes dans ses relations avec la communauté internationale, mais je suis à peu près sûr que si le Hamas n‘était pas intervenu de cette façon, je serai toujours enfermé dans cette pièce”

Quelques heures après sa libération la nuit dernière, Alan Johnston a été reçu à Gaza par le chef du Hamas, et ancien Premier ministre Ismaïl Haniyeh. Alan Johnston était le seul journaliste occidental basé de façon permanente dans la bande de Gaza.