DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Brésil, une ouverture sur l'Amérique latine pour l'Europe

Vous lisez:

Le Brésil, une ouverture sur l'Amérique latine pour l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Avec ses 184 millions d’habitants, le Brésil est un marché prometteur. Le commerce, c’est bien évidemment la principale raison de ce rapprochement, mais pas la seule. Très attachée à son rôle de moteur dans la lutte contre le changement climatique, l’Europe compte aussi s’appuyer sur ce pays, premier producteur mondial d‘éthanol. C’est donc en toute logique que le président brésilien ira inaugurer ce jeudi à Bruxelles une conférence sur les bio-carburants. Christian Bergsmuller, de la délégation de l’UE au Brésil : “Dans l’Union européenne, nous avons adopté un agenda ambitieux qui vise 20% d‘énergies renouvelables d’ici 2020. C’est très ambitieux. Nous savons que nous devrons en importer d’autres parties du monde. Et le Brésil aura certainement sa place dans ce mix énergétique.”

Le Brésil pourrait aussi devenir le sésame de l’Europe pour les pays du Mercosur. Jusqu’ici, les tentatives de Bruxelles pour négocier un accord de libre-échange avec le Brésil et ses partenaires se sont heurtées au mur de Doha. Les affrontements sur la libéralisation du commerce mondial ont jeté un froid, et ce partenariat pourrait permettre de radoucir les relations. L’avis de l’analyste européen Mario Telo :

“Le résultat probable est un renforcement du partenariat entre l’Europe et l’Amérique latine, à partir du premier pays d’Amérique latine. Le risque est que le partenariat individuel avec le Brésil crée des difficultés au niveau des relations avec les autres partenaires latino-américains et propose un modèle bilatéral comme on l’a fait avec le Chili et le Mexique. La présidence portugaise veut éviter ce danger.”

Pays de contrastes, le Brésil a aussi à apprendre de l’Europe. C’est du moins l’appel lancé par Amnesty International, qui pointe du doigt les violences policières, les exclusions sociales incarnées par les favelas, la corruption et les faiblesses du système judicaire.