DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Brésil, champion de l'éthanol, venu donner à Bruxelles une leçon sur les biocarburants

Vous lisez:

Le Brésil, champion de l'éthanol, venu donner à Bruxelles une leçon sur les biocarburants

Taille du texte Aa Aa

nvité d’honneur d’une conférence internationale consacrée aux biocarburants, le président Lula da Silva a vanté les mérites de ce pétrole vert sous toutes ses formes. Une bonne partie des voitures brésiliennes roulent déjà à l‘éthanol ou au biodiesel. Un succès écologique, commercial et social à en croire le dirigeant brésilien, qui parle de plus de 1.700.000 emplois créés dans son pays. Un discours prometteur à l’heure où l’or noir se raréfie :

“20 pays produisent de l‘énergie pour approximativement 200 autres. Avec l’avènement des biocarburants, plus de 100 pays pourront produire de l‘énergie, en en démocratisant l’accès”, a-t-il expliqué.

L’Europe est intéressée par l’expérience brésilienne, car elle s’est engagée à porter à 10% la part de sa consommation de biocarburants d’ici 2020. Des biocarburants qui seraient en partie importés des pays en développement, comme l’explique la commissaire européenne Benita Ferrero-Waldner :

“Si les choses sont bien gérées, par exemple dans les pays en développement, si nous tentons d’ouvrir nos marchés et si ils ont une chance d‘étendre leur production agricole, ils en tireront les bénéfices.”

La commissaire a toutefois admis que tout n‘était pas rose dans le monde des biocarburants. De nombreuses ONG dénoncent la déforestation qui découle des immenses cultures de canne, de colza ou de tournesol, mais aussi le recours massif aux pesticides et aux OGM.