DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'étau se resserre autour de la Mosquée rouge à Islamabad au Pakistan

Vous lisez:

L'étau se resserre autour de la Mosquée rouge à Islamabad au Pakistan

Taille du texte Aa Aa

Après une opération de dynamitage ratée qui a coûté la vie à un colonel de l’armée, un assaut contre les islamistes radicaux retranchés dans la Mosquée rouge n’est pas exclu.
Le président pakistanais et le premier ministre ont évoqué ce dimanche des moyens de dénouer rapidement la crise, dont la possibilité d’un assaut, d’après un haut responsable.
Des femmes et des filles sont pris en otages dans la mosquée, selon le ministre des Affaires religieuses. “Il y a environ entre 200 et 500 hommes et femmes à l’intérieur, a-t-il précisé ce dimanche. Les étudiants radicaux ont enfermé les femmes et les filles. Il y a des gardes. Ils ont annoncé que si quelqu’un essayait de sortir, il serait abattu.”

La nuit dernière, l’armée a mené une opération de dynamitage contre un mur de l‘édifice. Elle a coûté la vie à un colonel de l’armée, ce qui porte le bilan officiel à 24 morts depuis le début des heurts, mardi dernier.
Le président pakistanais Pervez Musharraf a assisté ce dimanche aux funérailles du colonel.
Samedi, il avait appelé les rebelles à se rendre. D’après lui, 1300 personnes se sont déjà rendues.

Info ou intox, les services de sécurité pakistanais affirment que des membres d’un groupe extrémiste lié à Al-Qaïda ont pris le contrôle de l‘édifice. Ce n’est plus le numéro deux de la Mosquée rouge qui serait aux commandes de la rebellion. Impossible de vérifier l’information et de savoir ce qui ce passe réellement derrière les murs rouges.