DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Médiation de la dernière chance pour éviter un assault de la Mosquée rouge à Islamabad

Vous lisez:

Médiation de la dernière chance pour éviter un assault de la Mosquée rouge à Islamabad

Taille du texte Aa Aa

Elle est conduite par un ancien premier ministre pakistanais et des religieux proches des islamistes. Cette ultime tentative intervient alors que des islamistes radicaux sont retranchés depuis sept jours dans la mosquée. Leur chef de file Abdul Rashid Ghazi aurait réaffirmé sa volonté de mourir en “martyr” plutôt que de se rendre. Certains extrémistes liés à Al Qaïda seraient à l’intérieur selon les services de sécurité pakistanais. Les extrémistes retiendraient en otage des étudiants de l‘école coranique dont des femmes et des enfants. Une dizaine de personnes y auraient été tuées.

A l’extérieur, ces heurts ont fait également au moins 24 morts dont des soldats. Les islamistes assiégés auraient reçu le soutien de 20 000 personnes lors d’une manifestation dans les zones tribales pakistanaises. Cette région est réputée proche des talibans combattants en Afghanistan voisin. Pour le président Musharraf, la situation apparaît périlleuse. Un bain sang au sein de la Mosquée rouge pourrait déstabiliser le Pakistan avec une flambée de violences à travers tout le pays.