DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée pakistanaise lance l'assaut contre la Mosquée rouge

Vous lisez:

L'armée pakistanaise lance l'assaut contre la Mosquée rouge

Taille du texte Aa Aa

L’assaut a finalement été lancé ce mardi à l’aube contre la Mosquée rouge d’Islamabad. Depuis une semaine, une soixantaine d’islamistes armés y étaient barricadés avec des centaines de leurs partisans, mais aussi des personnes prises en otage. Les combats sont très violents entre les radicaux et l’armée pakistanaise : on compte entre 20 et 70 morts, selon les différentes sources, et de nombreux blessés. Les affrontements ont aussi provoqué un incendie dans l‘école coranique pour filles qui jouxte la mosquée.

Mais l’armée avance. Selon l’un de ses porte-paroles, elle aurait réussi à sécuriser la mosquée et il ne resterait que quelques poches de résistance. Lundi, les autorités pakistanaises avaient lancé une dernière tentative de médiation par l’intermédiaire de sept chefs religieux. Mais en vain. C’est ce qu’a expliqué le ministre pakistanais de l’Information, Mohamed Ali Durrani.
“Le gouvernement a fait tout ce qu’il pouvait, a-t-il expliqué, et nous avons été très déçus par le comportement de l’autre partie”.

Après onze heures de négociations, les radicaux ont en effet refusé de libérer les femmes et les enfants qu’ils retenaient dans la mosquée. Lors de l’assaut, une vingtaine d’enfants a réussi à s‘échapper. Mais on ne sait pas combien sont encore à l’intérieur. Le président Pervez Musharraf avait essayé de négocier pour, selon lui, éviter un bain de sang. Mais il avait aussi prévenu dimanche soir que si les islamistes ne se rendaient pas, il n’hésiterait pas à donner l’assaut.