DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de la libéralisation postale : le Parlement européen propose de retarder l'échéance

Vous lisez:

Fin de la libéralisation postale : le Parlement européen propose de retarder l'échéance

Taille du texte Aa Aa

Il pourrait y avoir de deux à quatre ans de sursis avant la libéralisation complète des services postaux en Europe. La Commission prévoyait de faire tomber le dernier monopole, celui des lettres de moins de 50 grammes, dès 2009. Mais le Parlement européen propose 2011. Il prévoit même des dérogations jusqu’en 2013 pour les pays qui ont récemment rejoint l’Union européenne et ceux à la topographie très difficile.

Autre exigence posée par le Parlement européen : le maintien d’un service universel. C’est d’ailleurs la mention de ce service universel qui a permis de rassembler les principaux groupes politiques autour du projet de directive, adopté en première lecture à une large majorité.

L’idée est de garantir à tous, malgré l’ouverture totale à la concurrence, la réception du courrier à un prix abordable au moins cinq jours sur sept, et ce même dans les endroits les plus reculés, qui risquent d‘être oubliés par les nouveaux opérateurs, faible rentabilité oblige. La copie doit désormais retourner devant les ministres, eux-mêmes très divisés sur cette libéralisation.