DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statut du Kosovo : dernières tentatives de compromis avant l'unilatéralisme ?

Vous lisez:

Statut du Kosovo : dernières tentatives de compromis avant l'unilatéralisme ?

Taille du texte Aa Aa

Les Européens font peser l’ombre d’un passage en force pour régler le statut du Kosovo. Il s’agit de sortir coûte que coûte de l’impasse le processus diplomatique.

Les dirigeants kosovars s’impatientent. Ce mercredi, à l’occasion d’une rencontre avec le chef de la diplomatie européenne Javier Solana, le Premier ministre du Kosovo Agim Ceku a réclamé une date butoir pour un accord réglant le statut de la province.

L’indépendance surveillée prônée par le médiateur de l’ONU Martti Ahtisaari est catégoriquement rejetée par la Serbie, qui peut compter sur le soutien indéfectible de la Russie. Deux projets de résolution sont déjà tombés à l’eau. Un troisième, encore en cours d‘élaboration, prévoierait cent-vingt jours de discussions supplémentaires pour trouver un compromis.

Mais en cas de nouvel échec, les Européens, dans le sillage des Etats-Unis, seraient donc prêts à court-circuiter l’ONU. Ils reconnaitraient unilatéralement l’indépendance du Kosovo, avec tous les risques que cela implique pour la stabilité de la région et les relations avec la Russie.