DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gisement gazier de Shtokman : Gazprom choisit le français Total

Vous lisez:

Gisement gazier de Shtokman : Gazprom choisit le français Total

Taille du texte Aa Aa

Le monopole gazier russe Gazprom a choisi jeudi le pétrolier français Total comme partenaire pour l’exploitation du gisement gazier géant de Shtokman dans l’océan arctique. L’annonce du choix de Total, c’est le premier résultat concret d’années de négociations entre Gazprom et les nombreux candidats à l’exploitation de ce projet prometteur.

Le champ de Shtokman, situé sous la mer de Barents, au nord de la Norvège, est considéré comme l’un des plus importants gisements de gaz au monde avec des réserves estimées à plus de 3.700 milliards de m3. Le communiqué du géant russe précise qu’il détiendra 51% ou plus de la structure d’exploitation du gisement et que Total en détiendra 25%. Gazprom a également laissé la porte ouverte à d’autres groupes étrangers. Les candidats sont connus : ils étaient aux côtés de Total au moment de la présélection par Gazprom : les américains ConocoPhilips et Chevron ainsi que les norvégiens Statoil et Norsk Hydro.

La société dont Total devrait prendre 25%, sera chargée de la conception, du financement et de la construction des installations prévues par la première phase du projet, mais cette société ne détiendra pas la licence proprement dite du champ, ni le gaz produit, qui resteront aux mains d’une filiale de Gazprom. Les premières exportations de gaz devraient se faire par gazoduc en 2013 et celles de gaz liquéfié par bateau à partir de 2014.