DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kirkouk bascule à son tour dans l'extrême violence

Vous lisez:

Kirkouk bascule à son tour dans l'extrême violence

Taille du texte Aa Aa

Kirkouk, la ville pétrolière du nord de l’Irak, relativement épargnée par les attaques jusqu‘à présent, a été frappée ce lundi par une vague d’attentats suicide. Un camion piégé puis deux voitures remplies d’explosif ont sauté successivement. Le bilan provisoire est d’au moins 85 morts et 180 blessés.

Le camion a explosé tout près d’un bureau de l’Union patriotique du Kurdistan, le parti du président irakien Talabani. Une première voiture piégée a ensuite soufflé un marché de Kirkouk, près d’un dépôt d’autobus. Plusieurs dizaines de véhicules ont pris feu et les passagers d’un autobus, pris au piège, ont été brûlés vifs. Dans le sud de la ville, une autre voiture piégée a tué un policier.

Parmi les blessés de Kirkouk, qui sont pour beaucoup des femmes et des enfants, au moins 25 sont dans un état critique. Ces attentats semblent porter la marque de la branche irakienne d’Al-Qaïda, qui dénonce une domination kurde dans la gestion de la ville.