DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie menace de répondre aux représailles de Londres

Vous lisez:

La Russie menace de répondre aux représailles de Londres

Taille du texte Aa Aa

La Grande-Bretagne a annoncé hier l’expulsion de 4 diplomates russes. Une mesure de rétorsion liée au refus de Moscou d’extrader le principal suspect du meurtre d’Alexandre Litvinenko. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères met en garde les autorités britanniques. “Nous considérons que la position de Londres est amoral, dit-il, et de plus, à Londres, ils devraient comprendre que ces provocations ne vont pas restées sans réponse et vont conduire à des conséquences plus sérieuses pour les relations russo-britanniques en général.”

Cette mesure d’expulsion, la première depuis 1996 en Grande-Bretagne, reflète combien le gouvernement de Gordon Brown prend au sérieux cette affaire Litvinenko et déplore l’attitude de Moscou.

“Le fait que la Russie n’ait pas reconnu qu’il est important de coopérer a entraîné les actions que nous avons prises, a expliqué Gordon Brown. Je n’ai aucune excuse à faire pour ces actions, mais je veux que ce problème soit réglé le plus vite possible.”

Moscou a brandi sa constitution pour justifier son refus d’extrader Andreï Lougovoï. Celui-ci est considéré par Scotland Yard comme le principal suspect de l’empoisonnement d’Alexandre Litvinenko, un ex-agent russe devenu opposant au chef du Kremlin.
Outre l’expulsion de dipomates russes, Londres a suspendu les négociations avec la Russie sur l’assouplissement des conditions d’obtention de visas