DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Japon tremble pour le nucléaire, après le séisme

Vous lisez:

Le Japon tremble pour le nucléaire, après le séisme

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain du tremblement de terre qui a secoué le Japon, le pays s’inquiète pour sa sécurité nucléaire. Quand la fumée noire s’est élevée au dessus de la la centrale de Kashiwazaki-Kariwa, l’une des plus grandes du monde, les autorités ont tremblé.

En outre, la compagnie qui exploite la centrale, momentanément fermée, a admis que de l’eau légèrement radioactive a fui d’un des réacteurs, et que des fûts contenant des vêtements radioactifs se sont ouverts. Le porte-parole du gouvernement confirme que “le séisme a été plus fort que ne pouvaient le supporter les réacteurs”.

Les Japonais ont le sentiment d‘être passé près d’un accident nucléaire, même si selon les experts locaux ils ont probablement les normes antisismiques les plus strictes du monde. Les maisons, elles, n’ont pas résisté. 340 immeubles complètements détruits, 9 morts et un disparu, 1000 blessés, et 10 000 personnes, qui ont trouvé refuge dans des bâtiments publics, traumatisés par la centaine de répliques qui suivent le séisme.

Ce tremblement de terre, (6,8 sur l‘échelle de Richter), est l’un des plus violents enregistrés au Japon ces dernières années.